Assemblées générales ordinaires de la FFE et du CNTE

25/11/2021

Assemblées générales ordinaires de la FFE et du CNTE

©FFE/PSV

Les Assemblées générales ordinaires de la Fédération Française d’Equitation (FFE) et du Comité National de Tourisme équestre (CNTE) se sont tenues ce jeudi 25 novembre au Parc équestre fédéral à Lamotte-Beuvron (41). Toutes les résolutions ont été adoptées entre 83,87 et 87,86% des voix. L’occasion pour Serge Lecomte, président de la FFE, et les élus du Comité fédéral de dresser un bilan du millésime 2021, dans un contexte de crise sanitaire persistant.

 

Une année hors norme

2021 aura été marquée par trois temps forts : l’assemblée générale élective, le centenaire de la FFE et la reprise des activités équestres. En dépit de la crise sanitaire, l’ensemble des actions menées par la FFE auront permis de préserver un niveau d’activités satisfaisant dans les clubs.

« Après une année 2020 marquée par le coup d’arrêt des activités équestres dû à la crise sanitaire, ce sont les efforts conjugués de chacune et chacun qui ont créé les conditions favorables à un millésime 2021 fructueux, marqué par une hausse du nombre des licences de +11% par rapport à 2020 » a indiqué Serge Lecomte, président de la FFE.

Des clubs soutenus par une fédération engagée sur tous les fronts

La FFE a eu à cœur de valoriser, par tous les moyens, les bienfaits du cheval et de l’équitation pour favoriser la reprise des activités. 2021 a été riche d’opérations déployées en ce sens avec notamment :

  • Des actions collectives de promotion et de développement : ateliers pédagogiques, FFE campus, FFE connect (application d’échanges entre clubs et cavaliers), Fête du poney, Journées du cheval…
  • Des outils et ressources à disposition des clubs pour recruter et fidéliser les pratiquants : colis de rentrée, modernisation de l’application Licence+ …
  • Communication spécifique pour les clubs et pour le grand public sur des sujets de société (bien-être, formation et métiers, tourisme équestre, lutte contre les violences sexuelles, crise sanitaire…)

La FFE a déployé toutes ses forces pour accompagner l’activité quotidienne de ses 9 489 adhérents et 665 873 licenciés : de l’accompagnement des clubs dans leur démarche qualité (4 000 labels fédéraux attribués à 2 690 en clubs en 2021), du recrutement de pratiquants, de la diversification des activités jusqu’aux projets éducatifs pour tous les publics.

Parallèlement, la FFE a aussi opté pour une digitalisation optimale via un écosystème numérique fédéral pour être au plus proche de ses adhérents et licenciés.

Le bien-être des équidés au cœur des priorités fédérales

Déterminée a fortiori lorsqu’il s’agit de la protection et du bien-être des équidés, la FFE a poursuivi ses actions de sensibilisation à travers, notamment, le label « Bien-être animal » qui garantit la prise en compte du bien-être des poneys et chevaux de clubs, au-delà des exigences légales.

Le cursus de formation « Capacité Détenteur d’équidé », la convention avec la Direction générale de la Gendarmerie nationale pour lutter contre la cruauté sur les équidés et la collaboration avec les politiques sur la proposition de loi « Bien-être animal » qui vient d’aboutir font partie des autres missions fédérales.

Le cheval, pour retrouver l’équilibre

Tantôt thérapeute, formateur, éducateur, médiateur, le cheval et à travers lui, l’équitation, occupe une place prépondérante dans la société post Covid. Conscient de l’intérêt grandissant des Français pour les bienfaits de l’animal, le département Cheval & Diversité de la FFE accompagne les projets médico-sociaux en faveur des publics sensibles.

En 2021, Cheval & Diversité s’est attaché à professionnaliser les compétences grâce à la formation « Médiateur équin » (ME), dont les premiers diplômes seront délivrés en mars 2022. Le développement de la pratique inclusive, la valorisation des projets de médiation et des projets équestres adaptés font aussi partie des axes de travail avec les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, les établissements publics.

Les intérêts de la filière plaidés en France et en Europe

La crise sanitaire aura montré l’importance, pour la FFE, d’entretenir des relations étroites avec les pouvoirs publics, de maintenir une veille et un suivi des affaires institutionnelles et européennes. La FFE est intervenue dans différents projets de loi ayant une incidence directe sur l’équitation et les activités des clubs. Elle continue de s’impliquer dans les négociations actuelles pour défendre un taux réduit de TVA pour la filière équine, dans l’espoir d’un aboutissement en 2022.

Sport : une année complexe

La saison sportive a été lourdement impactée par la crise Covid. La FFE a mis un point d’honneur à ce que des protocoles adaptés permettent la tenue de compétitions destinée aux cavaliers en situation professionnelle, ou intra-clubs, à l’exception de l’arrêt de toutes les activités durant l’épizootie de rhinopneumonie en mars 2021. Parallèlement, la FFE a initié de nouveaux championnats, supports de projets sportifs (Open régional Poney et Club) et a reprogrammé ses circuits de compétition (Grand National, Tournée des As, Amateur Gold Tour…) pour assurer aux cavaliers et chevaux une fin de saison cohérente.

En équipe de France, si 2021 a été marquée par la médaille de bronze par équipe en concours complet aux JO de Tokyo, la cavalerie tricolore a récolté 31 médailles, dont 14 en or dans 7 disciplines : attelage, concours complet, saut d’obstacles, endurance, équitation de travail, pony-games, voltige.

Un cap franchi dans la professionnalisation des acteurs de la filière

Le déploiement du Centre de formation pour apprentis (certifié Qualiopi), l’aide à la certification Qualiopi pour les organismes de formation (obligatoire le 01/01/22) et la promotion des métiers de l’équitation ont fait partie des 3 grands axes de travail. La FFE a assuré la mise en œuvre, le suivi et la délivrance de certifications professionnelles : Accompagnateur de Tourisme Equestre, Animateur d’Equitation et des brevets Fédéraux d’Entraîneur ou d’Encadrement. La Fédération a également lancé deux formations de médiation avec les équidés et proposera prochainement un diplôme fédéral de « Soigneur animateur en club ».

Un maillage territorial unique, une force pour l’équitation

Pour renforcer la proximité essentielle avec les acteurs territoriaux du monde équestre (clubs, comités régionaux et départementaux d’équitation et de tourisme équestre, collectivités…), la FFE a lancé en avril 2021 les « Assises des territoires » permettant d’identifier des pistes de développement des activités équestres.

La promotion des pratiques, l’attribution de labels (« Cheval étape »), la formation et le soutien d’événements grand public (Equirando, Route européenne d’Artagnan) ont fait l’objet d’actions d’envergure en partenariat avec les organes déconcentrés. Une alliance « FFE-acteurs du territoire » précieuse pour le tourisme équestre, contributeur actif à la croissance économique et sociale en régions, qui comptabilise à lui seul 1 million de pratiquants et quelques 71 452 licenciés.

« Durant le millésime, la FFE-CNTE a accompagné les professionnels pour les former, développer les activités d'équitation de pleine nature, donner le goût de l'itinérance à cheval, tout en proposant des services aux randonneurs d'un jour ou de toujours. Les six élus du Comité National de Tourisme Equestre, en lien avec les Comités régionaux et départementaux et tous ceux qui font vivre le tourisme équestre, mettent en œuvre une feuille de route ambitieuse pour développer nos activités en 2021-2024. » a conclu Valérie Dalodier, présidente du CNTE.

 

Assemblée générale ordinaire de la FFE   (% des voix)

Rapport moral et quitus 2021 : 87,45 %

Rapport financier et quitus 2021 : 86,09 %

Rapport spécial des Commissaires aux comptes présenté : 87,86%

en application de l’article L.612-5 du Code de commerce sur les conventions réglementées

Budget prévisionnel 2022 : 83,87 %

Montants des cotisations dues par les groupements équestres affiliés ou agréés pour 2023,

applicables au 01/09/2022 : 87,85 %

Mandat au Comité fédéral pour emprunts,acquisitions, échanges, aliénations : 83,98 %

 

Assemblée générale ordinaire du CNTE (% des voix)

Rapport moral et quitus 2021 : 86,59 %

Rapport financier et quitus 2021 : 84,50 %

Budget prévisionnel 2022 : 83,82%

Visionnez le replay des Assemblées générales de la FFE et du CNTE

Visionnez la vidéo du rapport moral 2020-2021 de la FFE et du CNTE

Consultez le rapport moral (réservé aux adhérents)